Publicité

Découvrez

découvrez C-Bon2Ca groupe Funk groove français

Les médecins

Sujet original sur hattrick : 12102010.1

Introduction

Aujourd'hui, il ne sera pas seul à être placé en avant, ils sont nombreux, ils sont jusqu'à 255 dans certains centres médicaux, ils nous coûtent 1 800€ chacun, je veux bien sur parler des médecins !

En effet, que serait un joueur blessé sans médecin ? L'occasion faisant le larron, les blessures de nos U20 est l'occasion de revenir sur ce thème aujourd'hui.

Rappel concernant les médecins et les blessures

D'abord, les médecins ne sont là uniquement pour les joueurs blessés. Quelque soit le nombre de joueurs souffrants, les médecins s'occupent aussi bien des joueurs (autrement dit, 5 docs guériront aussi vite un joueur indisponible quelque soit le nombre total de blessés dans le club).

Les médecins n'influencent aucunement les risques de blessures ou la gravité de ces dernières. Aussi, parait-il évident de ne pas posséder de médecin avant la mise à jour économique hebdomadaire (le samedi vers 2h30 du matin en France) si votre club ne possède pas de blessé.

Ensuite, tout comme les autres membres du staff, il est fortement conseillé au propriétaire que nous sommes de ne pas dépasser la dose prescrite, fixée à 10 médecins.

En effet, passée cette limite, les supporters s'inquiètent de la santé des joueurs, l'humeur de ces supporters chute et ils quittent assez rapidement chaque jour le club auquel ils appartenaient jusque là. Ceci a des répercutions immédiates sur l'économie du club : moins nombreux et de mauvaise humeur, les supporters boudent les matchs de leur équipe et les entrées de stade à domicile baissent sérieusement et parfois durablement.

La blessure affichée n'est que la partie entière de la blessure réelle, autrement dit, un joueur blessé par exemple 5 semaines (affichées), peut très bien être blessé pour 5 semaines ou pour 5,99 semaines (soit quasiment 6 semaines)

Pour diminuer les risques de blessure, vous pouvez prendre des kiné, sachant que 10 est le maximum conseillé (ça évite des effets négatifs).

Ensuite, la durée de la blessure affichée sur la fiche d'un joueur n'est qu'indicative. En effet, plus un joueur est vieux, plus ce dernier met du temps à guérir. D'ailleurs passé un certain âge, les blessures ont tendance à s'aggraver, conduisant le joueur à la retraite anticipée.

Enfin, si un joueur blessé vient à passer entraineur de son club, Asklépios veille certainement car ces dits joueurs viennent à guérir miraculeusement dès qu'il intègre le poste de coach du club. Ils peuvent alors de nouveau gouter aux joies des matchs et des composition comme titulaire ou remplaçant ...

Pourquoi prendre plus de 10 médecins alors ?

Malgré les pertes financières parfois importantes (achat + perte de supporters), il s'avère que certains propriétaires décident d'enrôler davantage de médecins que le plafond habituellement conseillé (10).

En effet, il s'agit la plupart du temps de propriétaire de joueurs dont l'avenir en équipe nationale (U20 ou A) est envisageable. Or, sans un nombre de médecins suffisant, ces joueurs perdraient beaucoup de temps à guérir, leur forme pourrait chuter et surtout, ils pourraient rater plusieurs précieux entrainements parfois.

Prenons l'exemple de Kevin Châtellier, joueur de l'effectif U20 : vendredi dernier, il se blesse pour 6 semaines. Avec 10 docteurs, ce joueur pourrait de nouveau jouer après 19 mises-à-jour, soit 2 semaines et 5 jours environ. Il rate 3 semaines d'entrainement, sa forme risque alors de chuter, n'ayant pas joué durant cette période ...

Grace aux nombreux docteurs pris par Ciscouf, son propriétaire, il pourra jouer 11 mises à jour plus tard, il ne rate au final qu'un seul entrainement ! Ca parait négligeable pour un club, mais deux semaines d'entrainement et également deux semaines à jouer, donc à tenter de conserver une forme intéressante, c'est loin d'être négligeable en équipe nationale où chaque détail compte.

Faut-il faire jouer un joueur avec un pansement ?

Un joueur avec un pansement au moment d'un match peut être aligné comme titulaire ou remplaçant. Il sera u peu moins performant qu'à l'habitude. Il ne risque pas davantage de se blesser, mais, en cas de blessure, celle-ci pourrait être plus sérieuse que d'habitude.

Chaque manager doit prendre en compte ces considérations : certains, ne prennent aucun risque, et attendent la disparition du pansement, d'autres considèrent que leurs joueurs sont des guerriers qui n'ont peur de rien et les renvoient au match dès que possible.

Que se passe-t-il financièrement en cas de blessure lors d'un match ?

Si la blessure a lieu durant un match du club, il ne se passe rien de particulier, aucune assurance ne prend en charge cette blessure.

Si la blessure survient lors d'un match d'équipe nationale (officiel ou amical), le club perçoit le salaire du joueur correspondant au nombre de semaines de blessure affichées. (Exemple : un joueur ayant un salaire de 3000€ se blesse pour 5 semaines affichées, le club perçoit 15 000€).

Remarque : il s'agit du salaire sans tenir compte des 20% supplémentaires lié au fait qu'un joueur soit étranger dans un club.

Un lien ?

Rien de plus simple : http://www.student.ru.nl/rvanaarle/injury.php?lng=fr Lisez bien les petits textes, c'est assez utile ...

Copyright © intelleapps.net intelleapps.com, 2008-2010