Publicité

Découvrez

découvrez C-Bon2Ca groupe Funk groove français

Votre futur : stratégie générale

Anticipez l'avenir

Hattrick est un jeu qui se déroule lentement. Vous aurez tous le temps nécessaire à réfléchir sur le long terme. L'important est souvent de savoir ce que l'on va faire longtemps avant en définissant où vous souhaitez amener votre équipe.

Vous anticiperez vos switchs, tentatives de promotion, changements d'entraîneur, agrandissements de stade, et diverses phases de renouvellement de générations que ce soit sur les lignes entraînées ou les non-entraînées.

Votre équipe a une valeur financière, à vous de voir comment vous allez la modeler au fur et à mesure du temps de jeu.

Tous ces concepts ne seront pas de première nécessité

La valeur financière de votre club

Pour bien comprendre le jeu il faut encore une fois prendre un peu de recul et discerner les bonnes questions.

Votre club tire toute sa valeur de deux choses totalement distinctes :

  • votre trésorerie : qui si elle est fournie vous donne la possibilité de réagir à des situations diverses comme le recrutement d'un joueur pour palier une blessure, vous permettant de renforcer votre équipe à tout moment en fonction du besoin de compétitivité sportive, vous facilitant le recrutement d'un joueur en ayant pas besoin d'en vendre un pour en acheter un autre vous permettant d'être patient et de faire de meilleures affaires.

    Quel que soit le montant de votre trésorerie sa valeur est sujette aux fluctuations du marché. Par exemple si les prix du marché sont multipliés par 2 (inflation), votre trésorerie voit sa valeur divisée par 2. Si les prix du marché sont divisés par 2 (déflation) la valeur de votre trésorerie est multipliée par 2. C'est donc à double tranchant.

  • votre équipe : dans la plupart des cas c'est votre équipe qui détient la plus grande valeur. Pour vous le représentez imaginez que vous vendiez tous vos joueurs et que vous ajoutiez la recette de chaque transfert, et bien c'est de cela dont on parle.

    La valeur de votre équipe ne dépend pas des fluctuations du marché. Imaginez que vous vendiez un joueur correctement, avec l'argent de la recette vous pourriez acheter le même joueur quel que soit le cours du marché (pas celui vendu, mais celui racheté).

    La valeur de votre équipe se déprécie toutefois avec le temps avec l'avancement en âge de vos joueurs en particulier s'ils ne progressent pas au niveau de leur caractéristiques. Pour vous donner une idée une même équipe avec chaque joueur ayant un an de moins aura une plus grande valeur que celle ayant un an de plus.

Il vous faudra décider de votre façon de gérer ces concepts. Allez vous vous constituer un matelas de trésorerie ? A quel âge allez vous recruter vos joueurs non entraînés ? Ce sont entre autres des questions auxquelles il faudra trouver vos propres réponses.

L'objectif final sera cependant d'essayer de faire croître la valeur de votre équipe, et au minimum de la conserver intacte avec le temps. Une baisse durable dans le temps annoncerait le déclin de votre club et il faudrait alors réellement revoir votre stratégie.

Valeur financière vs valeur sportive

Tous les joueurs n'ont pas le même rapport efficacité sportive/prix. Il faudra souvent bien réfléchir à cette idée avant de procéder au recrutement de gros joueurs sous peine de gaspiller beaucoup de capital.

Les joueurs plus âgés sont souvent plus efficaces sportivement que les plus jeunes grâce à leur expérience plus élevée. Cependant passé un certain âge (27 ans) un premier problème survient : l'endurance qui nécessitera un pourcentage plus élevé pour maintenir un bon niveau. Un second problème intervient surtout vers 30 ans : les baisses de caractéristiques. Ces problèmes combinés à la durée de vie décroissante du joueur se traduiront par une forte baisse de valeur qui s'amplifiera avec l'âge.

D'un autre coté recruter un gros joueur très jeune (surtout les moins de 20-21 ans) est en général très coûteux. Ces joueurs ont une grosse valeur car sont susceptibles de poursuivre leur entraînement et de devenir de bons joueurs multi-caractéristiques (de haut niveau dans plusieurs caractéristiques). Ils ont aussi une très longue durée de vie restante. Recruter de tels joueurs pour les faire jouer sans les entraîner peut être un mauvais calcul en obtenant une moins bonne efficacité sportive et la perte de leur valeur ajoutée en à peine quelques saisons.

Il vous faudra donc trouver votre propre équilibre suivant la stratégie que vous privilégierez. Cependant quoi qu'il en soit restez cohérent à l'échelle de votre équipe. N'allez pas recruter deux défenseurs brillants l'un de 19 ans et l'autre de 32 ans. Cela n'a aucun sens sauf si le joueur de 32 ans n'est présent qu'à titre exceptionnel pour palier un forfait d'un de vos titulaires. Essayez de garder votre équipe assez homogène pour avoir une action efficace avec votre part d'entraînement endurance (les joueurs entraînés homogènes entre eux d'un coté et les non entraînés homogènes entre eux de l'autre mais en général pas homogène les entraînés envers les non entraînés).

Jongler avec les générations

C'est un point qu'il n'est pas forcément évident de gérer. Le renouvellement des générations de joueurs que ce soit pour les entraînés ou les non-entraînés pose ses problèmes particuliers. Les motivations du renouvellement ne sont pas forcément les mêmes.

Les entraînés

Dans le cas où l'on conserve toujours le même type d'entraînement on renouvelle souvent les joueurs pour raison salariale. Les joueurs entraînés atteignent à un moment un niveau auquel on n'est plus prêt à accepter de payer un salaire aussi conséquent. Ce niveau de salaire acceptable diffère selon la situation de votre club. Cela dépend du niveau de rentabilité attendu pour votre entraînement, de votre santé financière et de votre place dans la hiérarchie des divisions pour les besoins sportifs. Payer plusieurs dizaines de milliers d'euros de salaire pour un joueur titanesque en DVIII n'a pas de sens en général. Il vaut mieux l'avoir revendu avant cela et l'avoir remplacé par un autre jeune de bon niveau qui sera plus rentable à entraîner.

Le problème qui se pose est la chute de niveau liée au renouvellement des joueurs entraînés titulaires qui sont souvent remplacés par les joueurs non titulaires entraînés dans les matchs amicaux. Ce problème de chute de niveau est particulièrement sensible lorsque l'on entraîne des milieux avec construction. En général cela fait très mal à votre niveau de performance même si les joueurs prenant la relève n'ont qu'un ou deux niveaux d'écart. Là il n'y a pas vraiment de solution miracle.

Parmi les options envisageables on notera :

  • le switch ou changement d'entraînement vers un autre type principal (buteur, défense, ailier, construction, gardien) : pour déplacer cette chute de niveau vers un autre secteur d'équipe. Cela décale le problème mais peut vous amener à construire par vous même une bonne partie de votre équipe.
  • le développement des secondaires : pour continuer d'améliorer ces joueurs sans trop augmenter leur salaire. On utilisera souvent les entraînements passe, coup franc, relances, voir débordement ou positions défensives etc. Cela ne fait en fait que repousser ce problème et il faudra bien étudier son affaire pour conserver un entraînement un minimum rentable.
  • le maintien de cet entraînement mais en limitant les chutes de niveaux en remplaçant les joueurs un par un plus régulièrement avec des niveaux de départ en primaire plus élevés et si possible avec de hauts niveaux de secondaires. Cela aura tendance à limiter la rentabilité de l'entraînement sur les joueurs entraînés jouant en équipe une.

La bonne gestion de ces problèmes est ce qui vous distinguera peut-être des autres clubs à un plus haut niveau. Mais encore une fois il n'y a pas qu'une seule bonne façon de faire alors faites vous plaisir.

Les non-entraînés

La motivation du renouvellement des joueurs non-entraînés est souvent liée à leur âge pour raison économique et/ou de gestion du niveau d'endurance de vos joueurs.

Pour conserver une équipe forte il faut globalement que les bénéfices engendrés par votre entraînement et le stade (en comptant toutes vos charges) soit suffisants pour renouveler vos joueurs âgés quand en vient le moment... sinon c'est que vous êtes sur la pente descendante.

En général on essaiera de revendre ses joueurs avant qu'ils ne perdent trop de valeur en les ayant utilisé au moins une ou deux saisons.

Donc pas de technique miracle cela dépendra trop de la nature réelle de votre équipe, à vous de trouver votre juste équilibre.

Comment accumuler de la valeur ?

Je vais donner quelques exemples de stratégies parfois présentées sous formes extrêmes. Comme tout vous passerez plus ou moins par différentes phases y ressemblant avec plus ou moins de nuances.

Accumuler de la valeur multi

Le principe qui domine cette stratégie que j'apprécie particulièrement est de :

  • toujours se batailler sportivement pour bénéficier au mieux des rentrées d'argent liées aux résultats sportifs
  • améliorer progressivement son équipe par l'entraînement et l'investissement dans des joueurs au meilleur rapport performance/salaire et la plus grande valeur : les joueurs multi-carac

Le club progresse ainsi de façon continue, contrôlée et son équilibre financier est sain. Le coach goûte ainsi pleinement au plaisir d'hattrick en ayant toujours un nouveau challenge auquel se confronter et ce de façon durable.

Jouer la carte du mono-carac

Cette stratégie est un peu l'opposée du multi. Le but est d'être le plus compétitif possible sportivement, le plus rapidement possible en investissant son argent dans les plus hautes primaires possible au détriment des secondaires.

On joue donc la carte de la performance et des résultats rapides au détriment de la valeur contenue dans l'équipe. C'est l'ancienne stratégie la plus prisée.

Elle atteint vite ses limites dans les plus hautes sphères de la hiérarchie des division et son efficacité s'est vue diminuée avec les dernières réformes favorisant la performance des multi-carac.

La stagnation volontaire

L'idée de la stagnation est de maintenir son équipe à une relative faiblesse pendant une longue période dans le but de :

  • rester un minimum compétitif dans la division occupée (souvent très basse), pour avoir des recettes de billetterie correcte
  • limiter sa masse salariale au minimum
  • bénéficier pleinement de manne économique de l'entraînement
  • capitaliser une grosse trésorerie

La grosse trésorerie peut servir ensuite à différentes choses : prendre en charge un joueur international, ou monter une grosse équipe d'un coup pour monter très rapidement dans la hiérarchie des divisions ou tenter de remporter un titre majeur (Coupe de France, Masters),.

Les points positifs sont la facilité de mise en oeuvre et la plus grande facilité de gagner un titre majeur (si on calcule bien). Les points négatifs sont nombreux. La valeur d'équipe accumulée par le biais de la trésorerie dépend des fluctuations du marché. Ce n'est pas formateur pour la gestion d'équipe. Une fois le pic de compétitivité retombé sait-on réellement gérer son équipe et que fait-on une fois qu'on se retrouve à un niveau de compétition extrême ? On a toutes les chances d'avoir mal évalué l'équilibre financier du club une fois la trésorerie mangée et au final finir par une fin tragique de kamikaze. Le dernier point qui me semble aussi le plus important : aucune joie à ne pas réellement se batailler contre ses adversaires dans la phase d'accumulation de capital, et surtout une fois que l'on démarre son ascension tellement la différence de niveau risque d'être énorme. A quoi bon gagner de façon prévisible tous ses matchs 10-0 ?

Je trouve que l'on se prive du plaisir du jeu en choisissant cette voie.

Le trading

Nous sommes tous des traders dès l'instant où nous achetons ou vendons un joueur. Cependant certain passent un temps plus ou moins conséquent dans ce domaine pouvant aller jusqu'à des niveaux extrêmes, réalisant d'énormes bénéfices sans même améliorer la condition d'un joueur par l'entraînement qui sera acheté et vendu peu après. Certains clubs ne doivent leur survie financière que grâce à cette pratique sans laquelle ils ne pourraient se permettre d'entretenir de tels niveaux de salaires pouvant parfois assurer leur domination sur d'autres managers peut-être plus doués qu'eux stratégiquement.

Je ne peux moralement encourager de telles pratiques. Je sais bien que la mise en compétition pousse toujours aux stratégies les plus extrêmes, c'est vrai dans la vie, c'est vrai dans hattrick. Toutefois on a toujours le choix de les employer ou non, et ce n'est pas parce qu'elles sont possibles que l'on doit forcément s'y soumettre. Si vous pensez à employer cette pratique, je pense pouvoir vous encourager à consacrer votre temps à autre chose. Après vous êtes libres de vos choix et actions.

Ce à quoi je peux vous encourager est de passer un peu de temps pour faire de bonne affaires lorsque votre équipe en a besoin de façon naturelle. Un petit bonus pris ci et là lorsque vous avez besoin d'une transaction vaut mieux qu'une perte en ne prenant que 5 minutes pour concrétiser un transfert compulsif.

L'essentiel à retenir

Votre futur : stratégie générale
  • Essayez de toujours vous projeter dans le futur pour anticiper l'avenir et où vous voulez emmener votre club.
  • Réfléchissez à votre stratégie pour répartir vos forces financières entre les joueurs et votre trésorerie.
  • Anticipez vos switchs (changements d'entraînement et de cycle de formation) et leur composition lorsque vous voulez les rendre complémentaires.
Copyright © intelleapps.net intelleapps.com, 2008-2010