Publicité

Découvrez

découvrez C-Bon2Ca groupe Funk groove français

Gagner les matchs

Pour les débutants

Si vous êtes dans la phase de construction de votre équipe pour votre plan de formation, vous pouvez passer cette page pour ne pas trop vous faire sortir du fil directeur et vous ralentir. A vous de voir mais vous pourrez y revenir plus tard.

Comprendre le moteur de match

Tout d'abord il va falloir comprendre comment fonctionne le moteur matchs c'est à dire comment le système d'hattrick détermine les évènements qui ont lieu au sein du match.

Pour un premier bref aperçu il y a 10 occasions "normales" dans le match. Ces occasions sont tirées au hasard suivant votre possession de balle elle-même directement liée à la confrontation de votre milieu à celui de votre adversaire.

Pour chaque occasion elle atterrit par un tirage aléatoire sur un de vos trois secteurs d'attaque. Une fois ce secteur déterminé l'attaque de celui qui reçoit l'occasion est confrontée à la défense correspondante de l'adversaire (droite contre gauche et vice versa).

Tout ceci dépend uniquement des notes de secteurs de votre équipe, dépendants elles-mêmes de l'apport des joueurs influant sur ce secteur. Leur influence dépend de leur poste, ordre individuel, niveaux de caractéristiques utiles, forme, expérience, endurance etc.

Vous pouvez voir vos notes de secteurs à la fin d'un match dans son compte rendu.

L'aide d'un logiciel assistant

Pour le coup tout ceci est extrêmement difficile à prévoir ou à calculer par soi-même. On peut éventuellement prendre en compte des matchs référence que l'on aurait joué dans des conditions similaires mais il y a tellement de paramètres qui peuvent évoluer dont une partie de façon cachée qu'il devient crucial pour cela d'utiliser un logiciel assistant pour nous donner des estimations fiables quelle que soit la configuration envisagée.

Le logiciel pourra même lancer des simulations pour estimer vos chances de victoire, défaite ou nul en vous opposant virtuellement à des matchs référence de votre adversaire... et on peut même affiner par soit-même les notes pour la simulation.

Sur ce point c'est un outil quasi indispensable pour vraiment maîtriser ses résultats.

Étudier son adversaire

Pour gagner les matchs il faudra étudier ses adversaires.

Première chose repérez si votre adversaire ne joue pas toujours avec la même composition. C'est le cas pour beaucoup d'équipes ! Si c'est le cas voyez où se situent ses points forts et ses points faibles.

Si ce n'est pas le cas c'est donc un adversaire plus évolué. Il s'adapte à son adversaire du jour. Essayez alors de trouver son mode de réflexion en regardant ses matchs et la stratégie qu'il a utilisé. Si vous poussez très loin l'analyse il faudra limite reprendre l'analyse des opposants à votre adversaire au moment où il les a joué pour essayer de comprendre comment il a géré chaque rencontre.

On voit là toute la profondeur de jeu d'hattrick car il s'agit comme au poker d'essayer de littéralement rentrer dans la tête de votre adversaire pour cerner son mode de fonctionnement et de prévoir comment il s'adaptera à votre équipe. C'est en quelque sorte le jeu du chat et de la souris. Imaginez donc comment il est susceptible de réagir à ce qu'il pourra voir de votre équipe et quelles formations il est susceptible de vous proposer.

Répondre par la meilleure stratégie

Une fois que vous avez cerné ce que votre adversaire est susceptible de vous proposer il s'agira de répondre par la meilleure stratégie possible pour maximiser vos chances de bon résultat.

Répondre efficacement à l'adversaire dépendra en partie de votre effectif et de ce que vous pourrez en tirer. Il est à noter que si votre effectif est largement outrepassé il sera extrêmement difficile de viser autre chose que la défaite même si vous êtes supérieur stratégiquement à votre adversaire.

Polyvalence de votre équipe

Il va de soit qu'avoir une équipe polyvalente stratégiquement vous donnera plus de possibilités pour y répondre. Par polyvalence de votre équipe nous entendons :

  • des routines tactiques correctes avec l'effectif pour réellement les mettre en pratique efficacement
  • la profondeur de banc avec des joueurs au profil spécifiques pour assurer certaines stratégies
  • la polyvalence de vos joueurs à être performants dans plusieurs postes ou plusieurs ordres individuels différents

Stratégie médiane ou ciblée

Dans le cas simple vous vous adapterez à un type de formation possible, le cas complexe deux voir plus. Dans le cas complexe vous répondrez soit par la stratégie (médiane) ayant les résultats les plus corrects contre chacune d'entre elles soit vous "parierez" sur une formation possible et adapterez votre stratégie à celle-ci. Cette dernière option est plus risquée en moyenne et est généralement pratiquée lorsque vos chances sont minces dans l'optique de faire un coup.

Quelle que soit votre stratégie vous ferez le raisonnement qui va suivre pour chaque possibilité. Le contenu n'est qu'indicatif pour vous donner une idée. Il n'est pas possible de tout traiter rapidement, chaque cas étant assez particulier.

Stratégie générale

La stratégie de base est d'être au contact de son adversaire si possible devant et ce dans le maximum de secteurs. Cette règle vaut pour tous les secteurs : milieu, attaque et défense.

A part dans certains cas particuliers il y a un ordre de préférence ou au moins de réflexion pour ces secteurs. Le premier est le milieu. Si on l'a l'attaque devient le suivant puis la défense. Si on a pas le milieu, la défense devient prioritaire puis l'attaque. Un certain équilibre de l'ensemble est en général préférable.

Lorsque quoi qu'on fasse (sans en faire plus pâtir l'équipe) un de nos secteurs sera très largement dominé on le considère perdu. Attention un secteur n'est pas totalement perdu en étant dominé de 3-4 sous-niveaux. A partir de 8-10 il l'est en général. Cela dépend aussi du niveau de confrontation des secteurs. A haut niveau ces écarts n'ont pas la même signification si vous avez des secteurs de niveau formidable ou médiocre (le ratio est en fait ce qui importe).

Revenons à nos moutons. Si nous avons un secteur trop dominé il nous faut donc exploiter ces forces perdues dans un ou plusieurs autres secteurs de l'équipe pour les rendre plus compétitifs (sans outre mesure) et si possible dominant(s) pour contre balancer le secteur perdu. De la même idée il ne sert à rien d'ultra-dominer dans un secteur si on peut exploiter ces forces superflues gâchées dans d'autres secteurs que l'on pourrait ainsi rendre plus compétitifs.

Voici donc les idées de base que nous allons utiliser pour maximiser l'efficacité de notre équipe..

La bataille du milieu et des occasions

Le milieu est le point d'orgue car source d'occasions. L'équipe faisant pencher la balance de la possession en sa faveur fera (en moyenne) non seulement pencher le nombre d'occasions en sa faveur mais en privera son adversaire. Il aura besoin d'une attaque et/ou défense moins performante pour arriver à l'emporter. Le plus dur étant de cerner les limites de cela, et le tout étant variable dans les faits car dépendant de nombreux tirages aléatoires. On ne s'intéressera qu'au cas moyen statistiquement.

Trois cas se détachent :

  • vous dominerez largement au milieu
  • la possession sera serrée
  • vous serez largement dominé au milieu

vous dominez largement au milieu

Si vous dominez largement au milieu vous aurez en général la grande majorité des occasions. Il vous faudra avant tout une attaque efficace pour concrétiser celles-ci en buts. Bien qu'il suffise de marquer plus de buts que son adversaire qui n'aura que peu d'occasions il n'est pas forcément judicieux d'abandonner totalement le secteur défensif. Contrarier un minimum l'attaque adverse diminue la nécessité d'avoir une attaque performante pour gagner le match.

Si vous dominez très largement il peut être utile de répartir une partie des forces de votre milieu en attaque en mettant ses milieux et ailiers en offensif au lieu d'un habituel normal par exemple. On fait cela tant que ça n'empiète pas sur la domination du milieu.

la possession est serrée

Le résultat va énormément se baser sur l'efficacité de l'attaque et de la défense. Les occasions étant relativement réparties il faudra avoir une défense bloquant bien l'adversaire et une attaque dominant la défense adverse. Il faudra être un cran au dessus de son adversaire dans ces domaines si la possession penche légèrement en faveur de l'adversaire.

vous êtes largement dominé au milieu

Là ça ne sent pas forcément bon. Il faudra avoir une grosse défense pour annihiler les attaques adverses, au moins pour stopper l'hémorragie et limiter la casse pour le goal average.

Deuxième point il faut une grosse attaque. Je le répète : les occasions provenant de la possession sont tirées au hasard et il existe une (faible) chance que vous obteniez des occasions, voir beaucoup d'occasions. Si vous avez cette chance il faut en profiter et vous donner une chance de les concrétiser. Il faut donc une attaque performante comparé à la défense adverse.

Vous pouvez réduire votre apport au milieu de terrain en redistribuant ses forces perdues d'avance pour accomplir ce fait. Gardez un minimum tout de même pour garder ces faibles chances relativement intactes. Vous pouvez donc diminuer le nombre de milieux à 1 ou 2 comparé à vos 3 habituels et utiliser des ordres individuel orientés vers l'attaque ou la défense suivant votre situation et/ou leurs aptitudes.

Si votre défense s'annonce compétitive optez pour la contre attaque sinon optez soit pour la contre-attaque ou le pressing. Avec un bon niveau tactique et une défense efficace vous pourriez obtenir une à trois occasions supplémentaires en contre (souvent une ou deux pour les équipes non spécialisées).

Affronter une contre-attaque

Quand vous affrontez une contre-attaque efficace vous dominerez au minimum légèrement en possession donc aurez en général au minimum un peu plus d'occasions normales que votre adversaire. Cependant il faut s'attendre à ce que l'adversaire obtienne une à trois contre-attaques si vous ne concrétisez pas toutes vos occasions. Le nombre d'occasions peut alors se retourner en votre défaveur en cas de possession proche même si légèrement en votre faveur. On retombe alors plus ou moins sur les idées développées précédemment sauf que le nombre d'occasions sur le match est plus grand et que votre adversaire en aura potentiellement au moins trois.

Il faudra en général une très forte attaque pour percer la défense adverse car les équipes jouant la CA ont souvent de très fortes défenses. Vous mettrez en général peu de but. Il faudra aussi contrarier un minimum leur attaque avec une défense correcte car ils auront certainement des occasions à mettre en balance avec le peu de vos buts inscrits.

Les équipes jouant habilement la contre-attaque avec un milieu conséquent sont d'assez redoutables équipes.

Comment avoir une attaque/défense efficace ?

focaliser ses forces ou les répartir

On va purement s'appuyer sur ce qu'on sait du moteur de matchs. Une grosse partie de notre efficacité va venir de ces secteurs. Il faudra pondérer vos choix par le nombre d'occasions susceptibles d'arriver sur chaque secteur :

  • chaque attaque latérale : 25%
  • attaque centrale : 40%

Comme nous l'avons vu précédemment il faut être au moins au contact (même un peu en dessous) de la défense adverse. Le tout va être d'accumuler le maximum de poids en % sans perdre le contact, et si possible en étant au dessus de la défense adverse (en particulier si on a une confiance pas au top). Il faudra faire au cas par cas suivant l'adversaire. Nous allons donner quelques illustrations pour vous inspirer.

Pour les généralités il est souvent difficile d'être performant dans l'axe quand on ne joue pas avec trois attaquants, notamment contre les équipes défensives. Lorsque l'on joue avec 3 attaquants en général on est forcé d'abandonner une aile pour conserver un bon milieu. Si l'autre est compétitive (3-4-3) on atteint un très bon score : 65/90

Pour le 3-5-2 il sera en particulier difficile d'avoir une attaque axiale compétitive contre les équipe avec une bonne défense. Souvent les défenses latérales seront plus prenables et le fait d'avoir deux ailiers et deux buteurs permet de focaliser ses forces sur les attaques latérales en donnant l'ordre individuel "vers l'aile" à vos deux attaquants. C'est une force énorme dont il faut profiter lorsqu'on est dépassé dans l'axe. Il permet d'obtenir un score de 50/90 ce qui est très honorable et vous aurez en plus tendance à beaucoup dominer ces secteurs ce qui renforcera son efficacité.

Lorsque l'on a que l'axe (souvent 3-4-3 avec ailier vers milieu ou 4-3-3) cela commence à être un peu plus difficile avec un score de 40/90 et cette attaque pas toujours très dominante. Pour compenser on pense alors souvent à utiliser la tactique "attaque au centre".

Les autres cas deviennent problématiques car on n'attaque plus que sur une aile pour un score de 25/90. Cela arrive souvent lorsque l'on est très dominé et qu'on a placé toutes nos forces en défense et milieu. Cela arrive aussi aux joueurs peu expérimentés qui font des choses bizarres comme par exemple : en 3-5-2 avoir un buteur vers l'aile et l'autre normal donnant ainsi une bonne aile mais détruisant l'attaque centrale et ne permettant pas à l'autre aile de devenir compétitive d'où un formidable gâchis. Dans de tels cas il faudra de la chance au tirage et si possible quasi toute les occasions pour espérer quoi que ce soit.

On attaque rarement sur 3 secteurs d'attaque. Les rares cas sont contre les bots ou les équipes avec une très faible défense, souvent des équipe jouant full-offensif (tout dans le milieu et l'attaque) ou des équipes de division inférieure en coupe. Dans ces rares cas on étale notre force d'attaque en étant compétitif sur les 3 fronts pour maximiser le score. Ce sont très souvent des matchs faciles qui posent peu de problèmes.

Rediriger ses occasions ?

On peut rediriger une partie des occasions d'un secteur vers d'autres en particuliers grâce aux tactiques "attaque sur les ailes" ou "attaque au centre".

Cela a pour but de rediriger plus d'occasions que la normale vers des secteurs d'attaque où l'on est plus efficace contre son adversaire mais au détriment d'une perte dans un secteur défensif. Alors le jeu en vaut il toujours la chandelle ?

Comme vous pouvez vous en douter pas toujours. Vu très simplement c'est augmenter ses chances de concrétisation générales en augmentant aussi celles de l'adversaire comme cela diminue notre défense. On serait donc vite tentés de répondre : si je domine je l'utilise sinon non. Et bien les problèmes vus trop simplement réservent souvent de mauvaises surprises ^^

D'une part le malus en défense est fixe mais pas le "bonus" qui dépend de votre note tactique (dépendant du niveau de passe de votre équipe). Il vaudra donc mieux avoir une bonne note tactique pour bien en bénéficier.

D'autre part il va falloir songer au secteur défensif qui en pâtira. S'il est ultra-dominateur ce peut être un moyen de redistribuer des forces superflues gâchées. Si vous êtes au contact de votre adversaire ça n'est pas en votre faveur si vous allez être dominé au milieu ou que votre niveau dans la tactique est très faible. Si ce secteur défensif est perdu, mort pour mort autant profiter du point positif.

Il est aussi malin de voir si l'adversaire va lui-même rediriger ses attaques sur ce secteur potentiellement affaibli. Ne pas l'affaiblir s'il y redirige ses attaques peut être une bonne idée surtout s'il a la possession. S'il redirige ailleurs ce peut être un bon risque à prendre.

Dernier point rediriger ses attaques n'a souvent de sens que si l'on attaque exclusivement sur le secteur en question. A moins que l'on ait une défense ultra dominante.

Voici donc un point où la réussite passe par un savant équilibre à trouver. Là encore les simulations des logiciels assistants vous seront précieuses pour vous éviter cette réflexion toutefois possible par vous même.

Les plus

Avoir un bon tireur de coup francs, des joueurs de tête pour les corners, des joueurs ayant des spécialités utiles à leur poste pouvant générer des occasions de but sont des plus indéniables.

L'essentiel à retenir

Gagner les matchs
  • Il vous faudra apprendre à connaître le moteur de matchs d'hattrick
  • Il faudra étudier son adversaire pour cerner ses faiblesses ou l'anticiper
  • Il faudra apprendre à constituer la meilleure formation possible pour lui répondre en maximisant vos chances de bon résultat (dans la mesure du possible)
Copyright © intelleapps.net intelleapps.com, 2008-2010